25/04/2006

Auditions prévues pour cinq sociétés de logement social

 

 

Le conseil d'administration de la Société Wallonne du Logement (SWL) a chargé, ce lundi, son directeur général, Alain Rosenoer, d'entendre à court terme les représentants de cinq sociétés de logement de service public (SLSP), dans le cadre de l'article 174 du Code wallon du Logement qui prévoit "des sanctions proportionnelles à la gravité des manquements constatés". Une des sociétés se situe en province de Liège, les quatre autres en Hainaut.

Le conseil d'administration de la SWL soumettra au gouvernement wallon la mise sous tutelle immédiate du Confort Mosan à Oupeye et l'envoi d'un commissaire spécial. "Cette décision est motivée par des manquements importants (carences de gestion graves, manque de réaction de la société suite aux faits reprochés, coopération de travail difficile", conclut la SWL. Le CA proposera par ailleurs au gouvernement wallon la mise sous tutelle immédiate du Confort Mosan d'Oupeye et l'envoi d'un commissaire spécial.

Aux Habitations sociales de Saint-Nicolas et communes environnantes, un récent audit faisant suite à une dénonciation a conclu à des manquements en matière de gestion administrative, comptable et financière, locative et respect des règles des marchés publics. Outre les auditions prévues, le directeur général de la SWL a informé le procureur du Roi, le 4 avril, sur base de déclarations faisant état de présomption d'abus de biens sociaux.

Le Foyer des Hauts Pays-Quiévrain-Honnelles, qui avait fait l'objet d'un audit initial en mars 2004 (conduisant notamment au licenciement de la directrice-gérante), comporte encore "d'importants manquements", selon la SWL, dans tous les domaines de la gestion journalière (locative, fiscale, administrative, financière et comptable).

Troisième société concernée, le Foyer Levallois (entité de Binche) présente des "carences importantes", dans les procédures de marchés publics et la gestion générale.

Au Foyer Péronnais, également dans l'entité binchoise, le CA ne se réunit plus depuis 2003, suite à un procès en cours contre l'assemblée générale extraordinaire. D'autres lacunes ont été relevées.

Quant au Foyer Familial de Morlanwelz, il affiche aussi des carences de gestion. En outre, la société ne fournit pas les informations qui permettraient de vérifier le respect de la loi sur les marchés publics.

15:37 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/04/2006

Affaire Cobralo: Démenti du parquet de Bruxelles

 
Malversations financières présumées chez Cobralo, cette société coopérative de logements sociaux d’Uccle soupçonnée de faits de corruption, de fausses facturations et de travail au noir. Mais vendredi, le parquet est revenu sur certaines de ses déclarations...
 
 
 
Non, le gérant de la société Cobralo n'a pas été inculpé de faits de corruption et de trucages de marchés publics, comme toute la presse l'annonçait. Le parquet a fait son mea culpa, ce vendredi : il est trop tôt pour d'éventuelles inculpations. L'enquête ne fait que démarrer et les enquêteurs doivent encore analyser les dossiers saisis lors des perquisitions réalisées mercredi matin.

Ce qui serait reproché, à la Société de logements sociaux, c'est d'avoir accepter des pots de vin, en échange de quoi des dossiers se seraient retrouvés au dessus de la pile d'attente, permettant alors à certains ménages de bénéficier d'un logement avant leur tour. Un autre volet concerne des faits de fausses facturations et de travail au noir. Un électricien aurait réalisé de nombreux travaux pour le compte de la coopérative des locataires en établissant de fausses factures.

Dans un communiqué envoyé à la presse, Cobralo dément toutes les accusations. Le président rappelle dans le courrier qu'en tant que gestionnaire de logements sociaux, Cobralo est soumise au contrôle de la SLRB, un organisme régional, qui de son côté déclare n'avoir constaté aucune irrégularité au niveau des attributions des habitations....

 

RTBF    2006/04/14 15:40:33

22:16 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/04/2006

+++Nouveau Portail A COBRALO: Le petit Cobralien +++

 

 

Le Cyber Espace des Cobraliens vient de voir le jour.
L'information en ligne

A la Une, l'affaire Cobralo / Lien: http://www.lepetitcobralien.be


Le Petit  Cobralien se veut d'abord un site informatif avec l'actualité dans le secteur 
du logement social & l'actualité régionale.

Il sera, nous l'espérons vivement, le lien direct entre tous les habitants de la 
communauté Cobralienne.

Nous partons du principe que l'information, le dialogue, la communication sont des 
outils indispensables à une communauté saine, compréhensive et évolutive.

Cet espace, est le vôtre:  un journal quotiden publiera vos messages, vos évèments
(mariages, naissances, soirées, anniversaires, déclarations d'amour ou coups de 
gueules, pour autant qu'ils restent corrects).

Vous trouverez aussi divers liens très intéressants:

- KIDS: L'apprentissage de l'écriture, des calculs, des formes, de l'heure...
- Les Pharmacies de garde, les rendez-vous en ligne chez le médecin....
- Les Petites Annonces, l'Annuaire des Sites, Blogs sur le territoires Ucclois...
- Les Services de Secours

- Le Forum
- Le Chat
- Les Recettes, l'Horoscope, Sudoku etc...

- Les Lignes online de la STIB, votre bus en temps réel.
- Les Infos Communales

 
A la Une: L'AFFAIRE COBRALO

13/04/2006

Des bakchichs contre une maison sociale à Uccle

bruxelles La Meuse Flux rss
Des bakchichs contre une maison sociale à Uccle
 
Belgique,
thierry remacle
 
imprimer_l_article   Imprimer l'article
Deux responsables et un ouvrier ont été visés par des perquisitions, hier

 

Un pot-de-vin en échange d'un accès prioritaire à un logement social: le fantasme a rejoint la réalité, à Uccle, selon une enquête menée par la police fédérale. Hier matin, des perquisitions mandatées par un juge d'instruction ont été menées dans l'entourage de la Coopérative brabançonne du logement (« Cobralo »). Trois personnes étaient ciblées.

Offrir quelque chose pour faire en sorte que son propre dossier se retrouve, comme par enchantement, tout en haut de l'immense pile de cas à traiter: à la Coopérative brabançonne du logement (« Cobralo »), à Uccle, certains n'étaient manifestement pas contre ce genre d'arrangement. Témoins, les perquisitions mandatées par le juge d'instruction financier Frédéric Lugentz, hier matin, et exécutées dans l'entourage de la « Cobralo » par le service judiciaire d'arrondissement (SJA) de Bruxelles.

Les enquêteurs fédéraux ciblaient deux types de délit. La corruption, à titre principal. Une facturation parallèle et le travail au noir, ensuite.

Le premier volet a touché de plein fouet deux responsables de la « Cobralo ». « Selon des dénonciations, cette société de logements sociaux a permis à certains de ses locataires d'obtenir une situation plus avantageuse, en l'occurrence une maison sociale (dans le quartier du Homborch, avenue de la Gazelle, NDLR), en échange d'argent. Cela durerait depuis deux ans », précise le substitut Wim De Troy, porte-parole du parquet de Bruxelles.

À combien se montait le bakchich? Combien de locataires sont concernés? Depuis quand exactement durait le manège? Pour l'heure, ces questions restent sans réponse précise, au parquet. Mercredi, le juge d'instruction devait auditionner les suspects. Sauf surprise, aucun mandat d'arrêt n'était attendu.

Le second volet de l'enquête fédérale porte sur les fausses factures et le travail au noir. C'est ainsi qu'a été interpellé un employé d'une jeune société uccloise. L'électricien est soupçonné d'avoir réalisé de nombreux travaux pour le compte de cette coopérative de locataires. Jusqu'à l'intervention policière d'hier, son entreprise d'électricité permettait aussi d'établir de fausses factures, destinées à blanchir de l'argent.

Mercredi soir encore, nous avons tenté de joindre Firmin Van Straelen, l'administrateur-gérant de cette coopérative créée en 1950. En vain, malheureusement.

19:54 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Logements sociaux Bruxellois dans le colimateur de la Justice !!!!!

Il était fantaitiste de s'imaginer que les problèmes de corruptions était un problème locale et wallon, Cobralo sous les feus des projecteurs.

19:46 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Corruption présumée à la Cobralo - Uccle

Corruption présumée à la Cobralo

jeudi 13.04.2006, 18:05Le gérant Mr Vanstraelen Firmin, de la Coopérative brabançonne du logement (Cobralo), à Uccle, a été inculpé de corruption mais n'a pas été placé sous mandat d'arrêt. Celui-ci a confirmé les perquisitions menées mercredi mais n'a pas souhaité en dire davantage au sujet de l'enquête. Selon le quotidien 'La Capitale', qui a révélé l'information, les enquêteurs suspectent, outre une corruption, une facturation parallèle et du travail au noir. Certains locataires auraient obtenu une situation plus avantageuse, en l'occurrence une maison sociale en échange d'argent, selon le parquet de Bruxelles. Ce genre de faits durerait depuis deux ans.

18:45 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |